Vkhpbphexfhqw3bcuf4c

Comment investir dans l’immobilier ?

L’investissement immobilier est l’achat d’un bien immobilier non pas pour y vivre, mais comme placement d’épargne pour générer des revenus. Ainsi, investir dans l’immobilier n’est donc pas une affaire anodine. Vous devez être suffisamment familier avec les conditions du marché et les différentes options d’investissement pour ne pas placer votre argent dans des options risquées.

Choisir le bien immobilier dans lequel vous souhaitez investir 

Avant de vous lancer dans l’investissement immobilier, vous devez savoir dans quoi vous pouvez investir et quel est son rendement. Voici 5 types d’investissements immobiliers.

L’immobilier locatif 

Ces dernières années, les investissements immobiliers locatifs sont devenus particulièrement populaires auprès des familles, offrant un environnement idéal pour investir dans l’immobilier sans risque excessif. Pour plus d’informations consultez Action Immobilier 22. L’investissement dans l’immobilier locatif consiste à financer l’achat du bien comme un appartement ou une maison. Ceci par le versement mensuel d’un loyer au locataire qui doit compenser les mensualités du crédit immobilier.

L’immobilier commercial

Avez-vous déjà pensé à investir dans l’immobilier commercial ? Il s’agit d’un investissement original qui n’est pas toujours envisagé par les particuliers, très sûrs et offrant des rendements très intéressants. Soixante-dix pour cent de ce marché est constitué de bureaux de classe III, qui offrent des coûts d’exploitation inférieurs à ceux des baux d’investissement, bénéficient de moins de restrictions réglementaires et font l’objet d’une demande constante.

Investir à l’étranger

Pourquoi limiter vos investissements immobiliers à votre propre pays ? Si vous gardez votre argent dans un autre pays, vous ne pouvez évidemment pas profiter des avantages fiscaux de ce pays, mais vous pouvez bénéficier des avantages offerts par le gouvernement de votre pays d’adoption.

Investir par l’intermédiaire d’une SCPI

Investir dans l’immobilier par le biais d’une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) revient à acheter des « briques de papier ». En d’autres termes, il s’agit d’une part dans un ensemble immobilier géré par une société spécifique. Il ne s’agit pas d’investir de l’argent dans un bien pour l’habiter ou le louer pour les vacances : vous ne possédez que les parts et donc une partie seulement du bien dont vous n’êtes pas propriétaire.

Cependant, en fonction du nombre de parts que vous possédez, vous pouvez bénéficier de la rentabilité du bien. Avec un rendement annuel moyen de près de 5 %, l’investissement immobilier en SCPI reste l’un des placements d’épargne les plus attractifs de ces dernières années.

Choisir une entreprise atypique

Il n’y a pas que l’immobilier dans la vie : il existe aussi des produits de niche qui comptent comme de l’immobilier, comme les stationnements, les garages ou les box de stockage. L’exemple palpable des stationnements : faibles coûts d’acquisition, régime juridique simplifié, faible fiscalité et rendement de 5 à 10 % : on ne peut pas y vivre, mais on en tire un bon revenu !

Financer votre investissement immobilier avec un bon de crédit

À moins de disposer d’un budget illimité, investir dans l’immobilier nécessite un prêt auprès d’une banque ou d’un autre établissement de crédit. Mais, si un prêteur est très réceptif à l’idée de financer un bien immobilier, comme un bail, vous devrez d’abord faire des calculs pour prouver que le projet en vaut la peine.

  • Calculez d’abord le montant du prêt nécessaire pour réaliser l’achat, en tenant compte du prix du bien, des frais annexes et des honoraires du courtier (si vous achetez par l’intermédiaire d’un professionnel).
  • S’il s’agit d’un investissement locatif, la banque voudra connaître les revenus bruts et nets attendus. Faites appel à un expert pour évaluer la valeur locative de votre bien et établir une attestation. Calculez le loyer brut auquel vous pouvez prétendre, puis calculez le loyer net (après charges). Les charges étant variables, les banques les estiment généralement à 30 % du loyer.

Conclusion 

Somme toute, investir dans l’immobilier demande beaucoup de travail qu’on ne le pense. Mais, lorsque les analyses sont bien faites, vous devez suivre certaines étapes comme le choix du bien immobilier dans lequel vous souhaitez investir et trouver le financement.